Le’concept est simple’, lance le manifeste sur’adopunmec.com’:’le client est roi, et il est reine – respect pour les femmes. « Dans ce supermarché de branchés, les filles font les bonnes affaires. » Trois membres masculins du site de rencontre expliquent comment le groove a été mis en place pour leur génération dans cette e-fashion depuis 2008.
Je ne peux pas dire si la vision hyper-féministe que donne le site web’adopt-a-guy’ (la traduction anglaise de Adopteunmec.com) est ironique ou fait partie de l’art de surfer sur la vague du consommateur. En tout cas, le site est l’un des plus grands succès de l’internet français de ces dernières années. Seules les femmes ont leur mot à dire : elles peuvent surfer et choisir la proie mâle doux de leur choix.

Je vous donne mon avis sur Adopteunmec.com, ce site de rencontre a été créé par le duo d’experts en geek et flirt Florent Steiner et Manuel Conejo. Les 34 ans ont lancé leur site en septembre 2008, le façonnant comme un cousin éloigné du plus populaire Meetic et d’autres sites pour les célibataires à la recherche de l’amour. Ils ont orienté leur propre vision de jeunes citadins qui cherchaient un peu de tout : un rendez-vous pour la nuit, une relation sérieuse ou un peu de flirt. Les filles sont les premières et les seules à creuser : elles décident si elles vont rencontrer Bogoss78 (argot pour’beau gosse’, alias’hot guy’ – ed) ou Misterlove. Les hommes sont présentés comme des produits et sont classés par les filles pour leurs atouts – qu’il s’agisse de massage, de bricolage ou de cuisine – et leurs  » accessoires  » (un lit double ou une voiture par exemple).

Les hommes ne sont pas offensés sur Adopte Un Mec Avis

Adopt’ sait qu’il s’agit d’un jeu de mots. Si le concept était inversé et que les hommes adoptaient un poussin, nous crierions au scandale. C’est bien de traiter un homme comme un objet pour une fois, surtout lorsque nous avons leur consentement et un sens de l’humour adapté à la situation. Trois hommes d’une vingtaine d’années qui sont inscrits comme amants potentiels nous disent qu’ils comparent le portail à n’importe quel site consumériste, qui a à la fois ses bons et ses mauvais côtés. Jules* dit qu’il s’est inscrit pour la première fois il y a deux ans et qu’il a fait une pause avant de revenir sur le marché il y a un mois. Il se connectait deux heures par jour en tant qu’étudiant et environ cinq minutes par jour de nos jours. Je veux juste du sexe rapide si j’en ai besoin et cette petite chance de rencontrer une fille qui me fait tourner la tête « , dit-il. Bien sûr, ajoute-t-il, ses relations les plus longues ont été avec des filles qu’il a rencontrées à l’IRL (dans la vraie vie). Ce petit « bien sûr » est un clin d’œil aux soirées dans les bars, aux couplages de bureau ou aux rencontres avec des amis communs.

D’UNE CERTAINE FAÇON, C’EST PRESQUE PLUS RESPECTUEUX QUE CE QUI SE PASSE HABITUELLEMENT DANS LA VIE RÉELLE OU DANS UN CLUB.

Maxime est un ancien utilisateur’Adopt’ qui dit avoir trouvé l’amour sur le site web. Il trouve donc que le portail a ses mérites et ne prend pas au sérieux le langage qui cible un public plus jeune, plus urbain et plus détendu. Il n’est pas gêné par le fait que cela pourrait le réduire à être un objet, dit-il. Je préfère me voir présenté comme une sorte de source d’amusement et d’amusement, une sorte de’service’, LOL, dactylographie-t-il. David, qui s’est inscrit en octobre 2012, aime le’jeu de séduction’ qui porte avec lui le’fun’ de l’expérience, trouve-t-il. Il apprécie surtout la position à laquelle les filles ont été élevées, l’une d’entre elles portant avec elle des  » pleins pouvoirs « , comme il l’appelle. Si les filles entrent vraiment dans le jeu, alors c’est assez amusant et agréable, parce que les rôles sont inversés « , poursuit-il. Ils flirtent en sélectionnant et en nous invitant à un rendez-vous. D’une certaine façon, c’est presque plus respectueux que ce qui se passe habituellement dans la vie réelle ou dans un club. Et rencontrer une fille de cette façon est mieux parce qu’elle me connaîtrait moins bien, car nous n’aurions pas passé des heures à parler en ligne ».
Les garçons qui surfent sur’Adopt’ partagent une vision très pragmatique du site. David pense que les hommes sont toujours traités comme des objets, tandis que Jules trouve que le portail est le reflet de notre époque, où il doit y avoir bien pire. C’est un site web un peu provocateur « , admet-il. Il fait du bon travail en nous plaçant dans nos relations sexuelles et sentimentales aujourd’hui, où la rencontre des gens est devenue une notion très industrialisée. C’est une vision noire de cette génération Y dont tout le monde parle sans cesse ; tout ce dont vous avez besoin aujourd’hui, c’est d’un battage publicitaire pour qu’une jeune fille vous convoite en toute légitimité. Jules remarque aussi qu’il était beaucoup plus facile d’attirer l’attention d’une fille sur le site Web lorsque vous affichez que vous vivez à Paris, par opposition aux banlieues. Après tous les lauriers sur lesquels repose un tel site sont ces petits mensonges blancs qui rendent votre vie plus attrayante et donc plus séduisante.

Alors que les garçons à qui je parle sur le site semblent être cool, ils ne semblent pas vraiment savoir comment gérer les filles pétillantes qui régissent le jeu. Un homme typique d’aujourd’hui est un chasseur qui s’adapte aux nouvelles approches de l’âge, ou qui se rencontre dans les supermarchés numériques dans ce cas-ci « , dit Jules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *