portail

L’automatisation d’un portail est généralement confiée à un professionnel dans le domaine vu qu’il implique parfois quelques travaux de maçonnerie et d’électricité. Cependant, avec de l’huile de coude et quelques connaissances dans le domaine, on peut soi-même réussir la pose de la motorisation de portail. Voici quelques conseils à retenir à cet effet.

L’installation électrique du portail automatisé

portail de maisonLa pose d’une motorisation de portail n’est certes pas une chose aisée, mais il n’en reste pas moins que ce n’est pas impossible. Comme il existe aujourd’hui des kits de moteurs prêt-à-poser tels que le kit FAAC 391, il suffit parfois de suivre des étapes bien précises pour sa pose. La première chose à faire avant d’installer la motorisation de son portail, c’est de prendre les mesures, cela permettra de choisir plus facilement le type de kits à installer. Ainsi, on vérifiera la distance entre les battants et les poteaux, cela devrait aider par la suite à définir le type de motorisation à retenir. On peut généralement trouver des portails aux dimensions standards avec les motorisations adéquates, mais si les mesures sont différentes alors il faudra peut-être penser à opter pour un portail automatisé sur mesure.

En ce qui concerne les raccordements électriques, comme il est impératif qu’ils suivent les normes, il est intéressant de demander conseil à un électricien qui pourra aiguiller sur la longueur des câbles suffisants pour alimenter le portail. Comme ils ne sont généralement pas fournis avec les kits de motorisation, il faudra s’assurer que le réseau électrique se compose d’un câble d’alimentation d’au moins 1,5 mm qui va relier les éléments du kit au boîtier électrique et de trois câbles électriques qui vont aider à raccorder les vérins et les autres installations. A noter qu’un fil blindé sera aussi nécessaire pour relier le câble d’antenne.

L’installation du portail automatisé

Une fois le raccordement électrique terminé, on s’assure que l’ouverture et la fermeture des vantaux fonctionnent. Sur une nouvelle installation, cette phase sera bien évidemment précédée par la pose du portail et le raccordement électrique. Que ce soit sur un portail en bois, en PVC ou encore en aluminium, la première chose à faire est de poser les bras du portail et avec le kit FAAC 391 Energy Integral, ce sera chose aisée. Le kit devra contenir les différents éléments de sécurité, les éléments de visserie ainsi que les systèmes de commande et les bras. On assemble ensuite la ferrure d’ancrage et cette étape compte la pose des équerres et d’une patte qui va aider au réglage du pivotement du bras du portail.

Une fois le bras assemblé à la ferrure, il suffit de le caler et de le fixer sur le poteau avec un serre-joint. Le point d’ancrage sera calculé pour sa part, en fonction du modèle de motorisation. On réitère l’opération avec l’autre bras en s’assurant que les deux soient bien à niveau. À noter que pour un bras en métal, il est impératif de n’utiliser que des boulons qui ne peuvent pas être dévissés de l’extérieur. Reste à faire le raccord au tableau électrique et à installer le boitier de commande du portail sur le pilier et à connecter les deux et le tour est joué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *